dimanche 4 juin 2017

Curiosité

Curiosité, Ripa la dépeint avec les cheveux dressés, la tête avancée, l'attitude immobile, et sur sa robe, des oreilles et des grenouilles. Cochin, s'est contenté de mettre des oreilles sur le bord de son vêtement, et d'ajouter aux siennes de petites ailes. Elle tient une quenouille, hiéroglyphe égyptien de la curiosité.

Cura

Cura, déesse de l'inquiétude, ayant vu l'argile s'avisa d'en faire un homme; ensuite, elle pria Jupiter d'animer son ouvrage, et l'obtint. Cela fait, la Terre, Jupiter et Cura se disputèrent pour lui donner un nom. 

Saturne jugea le différend en faveur de la terre, humus, et ordonna que Cura posséderait l'homme tant qu'il vivrait.

Cunia ou Cunina

Cunia ou Cunina, déesse romaine, titulaire des enfants au berceau.

Cuba

Cuba divinité romaine, avait soin des enfants; on l'invoquait pour les faire bien dormir. Rac. cubo : je suis couché.

Achlys, déesse de l'obscurité et des ténèbres.

Achlys : nom du premier être qui existait, avant le monde, même avant le chaos, le seul qui fût éternel, et duquel tous les autres dieux avaient été produits.  Selon François Noël : l'Abrégé de la Mythologie universelle 1805

Définition de Wikipédia :"Achlys (en grec ancien Ἀχλύς / Akhlús, « brume ») est une déesse de la mythologie grecque, personnifiant le malheur et du poison. Elle est la fille de Nyx, la déesse de la Nuit. Selon Hésiode, elle est représentée sur le bouclier d'Héraclès : pâle, émaciée, pleurant, le nez coulant, les genoux gonflés, les ongles longs sur les doigts, les joues sanglantes, les épaules couvertes de poussière.

Selon les Grecs, elle vit dans le Tartare et change en brume de la mort chaque personne qu'elle croise, elle est maîtresse de la brume qu'elle contrôle.


Elle aime geindre et voir les gens souffrir."

Dépeinte comme une femme maigre aux côtes apparentes.

mardi 7 mars 2017

Des fossiles d'un hominidé inconnu découverts en Chine


En Chine, des archéologues ont retrouvé des fossiles d'un homme préhistorique qui était probablement un ancêtre direct des Chinois modernes.

Lors de fouilles près de la ville de Xuchang, dans la province du Henan, des archéologues chinois ont retrouvé des crânes d'une espèce inconnue d'hominidés. Selon les premières estimations, l'âge des fossiles varie entre 105 000 et 125 000 ans.

Les crânes ont des traits communs avec ceux des et des hominidés qui habitaient à l'époque préhistorique dans le centre et de nord de la Chine et dont des fossiles avaient déjà été découverts. En même temps, les crânes ont des spécificités qui permettent de les classer à part.

« Il s'agit d'une toute nouvelle espèce », explique l'archéologue Li Zhanyang de l'Institut des vestiges culturels et des recherches archéologiques du Henan. Selon lui, l'os temporal et la voûte crânienne prouvent qu'il s'agit d'une espèce intermédiaire qui a vécu entre le sinanthrope (700 000 à 230 000 ans avant notre ère) et les premiers Homo sapiens (40 000 avant notre ère).

« C'est la première fois que l'on découvre en Asie de l'Est des fossiles qui ont des traits propres aux os des Néandertaliens (…). Il est fort probable qu'ils soient les ancêtres directs des Chinois modernes » a souligné l'archéologue.

À présent, les chercheurs chinois et leurs collègues américains analysent l'ADN des fossiles ce qui devrait permettre de faire la lumière sur cet homme préhistorique chinois.

mercredi 15 février 2017

Les Fêtes religieuses et leur sens


A une question posée sur une page Facebook de Dominique Lancastre "Noël c'est commercial , le jour de l'an c'est commercial la saint Valentin c'est commercial,le carnaval c'est commercial , Pâques c'est commercial , Pentecôte c'est commercial , les vacances d'été c'est commercial, le dimanche c'est commercial et puis tous les jours c'est Noël, le jour de l'an,la Saint Valentin,carnaval ,Pâques , Pentecôte , grandes vacances .... SUPPRIMONS LES puisque tous les jours nous fêtons.


La réponse que j'ai apportée :"Ce sont toutes des fêtes religieuses remontant à des temps immémoriaux, des rites propitiatoires ou expiatoires que les premiers hommes pratiquaient afin de rendre dévotion à leurs dieux et que ceux-ci leurs soient favorables.

La perpétuation de ces fêtes nous ramène à ce passé ancien, tout en nous reliant à une communauté humaine transcendant les millénaires.

La perte de sens et le "recul" des religions en ce siècle de modernité, ont pour conséquence une altération ou une adaptation de ces fêtes à leur environnement sociologique et économique.

Ces fêtes n'ont jamais été figées, elles furent en permanence réinterprétées, réadaptées aux cours des siècles.

Des sacrifices humains furent offerts à ces dieux, le sang coulait, les dieux réclamaient du sang.

Pour la période qui correspond à Noël des enfants étaient sacrifiés à Baal Hammon ou Saturne...

Puis, des "dieux civilisateurs" interdirent ces sacrifices humains, remplacés par celui des animaux (voir Abraham et Isaac).

Dans le Latium (un vieux texte j'avais lu...) Hercule substitua au sacrifice humain que l'on faisait en l'honneur de Saturne dans le Latium par une poupée, désormais la communauté offrait une poupée au lieu du corps ensanglanté, et à la tête de la victime dévolue à Dis Pater (un dieu des enfers dont le temple se trouvait à l'arrière de celui de Saturne) une torche.

Les fidèles courraient autour du temple de Dis Pater avec une torche à la main, et la fin de leur course illuminaient ce temple.

Une pratique qui a disparu en Italie et dans les régions environnantes, mais que j'ai retrouvé dans un temple japonais, une cérémonie identique à celle que faisaient les anciens Latins.

De nos jours, le nouveau dieu c'est l'argent, les fêtes s'adaptent et deviennent consuméristes, l'homme trouvant sa satisfaction par l'achat et l'accumulation de biens, dans les faits ces fêtes ont toujours gardé la même fonction sociale, apporter le bonheur et la joie, nous garantir des jours meilleurs.

Evariste Zephyrin